Savez-vous comment m’est venue l’idée de ce blog ?

C’était un soir, il y a deux ans (en 2017). Je passais l’été en Corse avec ma copine et sa famille. Ce soir-là, nous avions prévu de nous rendre au restaurant pour fêter l’anniversaire d’un de ses cousins.

Je me revois très précisément assis à l’arrière de la voiture de ses parents alors que nous empruntions les routes sinueuses surplombant la côte. Le soleil se couchait sur la mer. Et c’est là, à la sortie d’un virage que j’ai littéralement été frappé : juste devant moi, entre les pins bordant la route, un paysage à couper le souffle s’offrait à ma vue.

Alors bien sûr, la voiture dans laquelle je me trouvais était loin d’être celle que vous voyez sur cette photo.

Mais au fond, cela n’avait aucune importance. Ce qui comptait, c’est qu’à ce moment là, je n’avais plus aucune limite en moi. J’étais prêt à accomplir tout ce que je rêvais d’accomplir. J’avais ce désir ardent de partager ce que je ressentais à ce moment là et de transmettre cet état d’esprit aux autres.

Ce que je me suis dit à cet instant, c’est que plus de gens méritait d’avoir la chance d’admirer un spectacle de la sorte. Et pas juste une seule fois par an.

Mais il y a une deuxième chose qui m’a traversé l’esprit à ce moment là. C’était de penser que je faisais peut-être partie des dernières générations à voir un paysage comme ceux-là de mes propres yeux.

Je me suis alors dit qu’il fallait tout faire pour ne pas laisser mourir notre planète et ses merveilles.

Voilà pourquoi j’ai lancé Magic Life.

Pour montrer aux gens à quel point la vie et le monde qui nous entoure peuvent nous inspirer, nous redonner pleinement confiance en nous et nous procurer le sentiment que tout devient alors possible. Seulement, je savais qu’une fois de retour chez moi, cet état d’esprit serait vite retombé. Alors j’ai entrepris ce blog pour ne jamais oublier ce que j’ai ressenti ce soir là. Et vous le transmettre à vous aussi.

Et c’est aussi la raison pour laquelle je pense que nous devont à tout prix préserver la vie sur Terre. Pas en passant son temps à critiquer et à dénoncer le comportement de politiciens climato-sceptiques. Mais par des actions concrètes. En agissant et en mettant en place de réelles solutions, à notre échelle.

Ne gaspillons pas notre énergie à blâmer ceux qui ont des intérêts contraires à ceux de l’environnement. Ne rejetons pas la faute sur nos présidents ou les politiciens. Mais investissons intelligemment notre temps et nos efforts. Tout comme ces millions de scientifiques et d’ingénieurs qui font abstraction des discours de leur président et qui continuent jour après jours à innover en faveur d’une meilleure planète.

A tout moment, vous pouvez devenir entrepreneur et concevoir les produits éco-responsables de demain. A chaque instant, vous pouvez faire fortune grâce à l’entrepreneuriat tout en créant de la richesse et de la valeur pour le monde.

De la même façon, apprenez à investir votre argent intelligemment : pas dans des produits jetables ou des accessoires qui ne vous rendront heureux qu’un temps. Investissez-les dans des projets qui comptent pour vous, dans des start-ups ou encore des entreprises cotées en bourse, et qui créeront de la valeur pour la société. Celle-ci vous le rendra alors au centuple ; non seulement financièrement mais aussi spirituellement, car vous aurez le sentiment d’avoir contribué à une cause noble.

Comme vous le voyez, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, enrichissement personnel et écologie ne sont donc pas incompatibles, loin de là.

Seulement, gardez à l’esprit que votre situation financière pourra toujours s’améliorer, même si vous perdiez tout du jour au lendemain. La planète, elle, n’a pas de seconde chance. Ne faites donc pas l’erreur de faire passer vos enjeux financiers avant l’environnement.

Pensez d’abord à l’environnement, et ensuite réfléchissez à comment vous pourriez investir votre argent ou votre temps pour en dégager un retour sur investissement qui ne soit pas vide de sens et qui constituera une véritable valeur ajoutée pour le monde.

Car à vrai dire, sans cette conscience écologique, nous pourrons tous dire adieu un jour aux plus beaux paysages terrestres comme maritimes. Et à partir de là, que vous soyez milliardaire ou que vous touchiez à peine le smic, cela ne fera plus aucune différence.

Donc la prochaine fois que vous aurez l’opportunité d’avoir un paysage semblable sous les yeux, remémorez-vous ces quelques mots et rappelez-vous que la richesse d’une vie ne se compte pas au montant de votre compte en banque, mais bien aux expériences de ce genre que vous aurez eu la chance de vivre.